« C’est moi que j’aime à travers vous ». Pas seulement cher monsieur Schultheis. Certes dans cette rubrique, intitulée FACE, l’autoportrait figurera en bonne place mais il sera essentiellement question de VOUS, que je n’ai peut-être même pas encore croisé et dont il me tarde de « croquer » le PORTRAIT. Alors laissez vous tenter.